Avec un miroir de maquillage, il est indispensable de se voir à la perfection sans lunettes.

TROU STENOPÉÏQUE

Avec un miroir de maquillage, il est indispensable de se voir à la perfection sans lunettes, seul StarMiroir le permet. Pour le comprendre on doit obligatoirement parler du trou sténopéïque. Si vous avez fait le test du petit trou dans le papier (voir rubrique ci dessous), vous comprendrez pourquoi StarMiroir permet de se voir à la perfection sans lunettes. L’éclairage puissant, mais non éblouissant, de StarMiroir provoque une contraction de la pupille, qui se rétrécit comme un trou sténopéïque. Toutes les images deviennent nettes sans que l’oeil ait à faire une mise au point. De plus, le miroir grossissant est de première qualité, l’image est uniformément agrandie sans aucune déformation. A noter, qu’avec StarMiroir, il est inutile d’avoir un grossissement supérieur à 5, c’est celui qui convient le mieux aux bonnes vues, aux myopes, aux hypermétropes, aux presbytes et aux astigmates.

RÉFRACTION ET DIFFRACTION DE LA LUMIÈRE.

Quelques explications sur le trou sténopéique, quand les rayons lumineux traversent l’œil en périphérie, ils subissent des déformations en raison de la réfraction et de la diffraction, par contre quand les rayons traversent l’œil perpendiculairement, donc en son centre à travers un petit trou, il n’existe ni réfraction ni diffraction et les rayons ne subissent aucune déformations, c’est pour cela que l’image dans le miroir est nette.

La réfraction c’est par exemple la modification de l’orientation d’une paille quand elle est dans un verre d’eau.

La diffraction c’est par exemple l’arc en ciel, les rayons lumineux traversant des gouttes d’eau se dispersent du rouge au violet.

Vous avez compris, la réfraction et la diffraction déforment les rayons lumineux. Le miroir de maquillage StarMiroir ne provoque ni réfraction ni diffraction de la lumière.

Les ophtalmologues utilisent le trou sténopéïque. Il s’agit en général d’une spatule percée d’un ou plusieurs trous de 0,75 à 2 mm de diamètre. Ils placent le trou sténopéique devant l’œil qui présente une baisse d’acuité visuelle. Quand l’acuité visuelle s’améliore c’est qu’il s’agit d’un problème réfractif, soit: myopie, hypermétropie ou prebytie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *